Catégorie Grossesse

Pendant la grossesse de leur compagne, environ 20 % des futurs papas, développent certains symptômes caractéristiques de la grossesse à différents niveaux, il s’agit d’un syndrome appelé couvade ou grossesse nerveuse, bref l’homme est aussi enceint.

L’origine de la couvade ?
Dans plusieurs civilisations, il s’agissait d’un rituel ancestral lors duquel, le futur papa, par mimétisme avec la fin de la grossesse et le début du travail, restait alité et se plaignait de douleurs. On trouve des traces de cette coutume notamment dans le sud-ouest de la France. Aujourd’hui, si la mise en scène est moins visible, de nombreux hommes développent des signes extérieurs de grossesse manifestes.

Quels sont les symptômes de la grossesse nerveuse ?
Les manifestations de ce syndrome apparaissent généralement vers la fin du 1er trimestre, et montent crescendo jusqu’à la fin du 3eme trimestre.
– une prise de poids importante (entre 5 et 15kg), surtout localisée au niveau du ventre
– des nausées
– des envies alimentaires soudaines
– maux de ventre et de tête
– des troubles du sommeil et de l’humeur
– parfois, augmentation de la prolactine (l’hormone de la lactation) avec une baisse de testostérone
– une fatigue importante
Bref, presque tous les signes d’une grossesse, certains hommes manifestent même des douleurs le jour de l’accouchement de leur compagne.

D’où ce syndrome vient-il ? Y a t-il des risques liés à cette situation ?
Il s’agit d’un syndrome bénin, pas d’une pathologie. Pour faire simple, il s’agit de manifestations physiques temporaires d’origine psychosomatique qui d’après les experts psychologues viennent du désir des pères en devenir de créer un lien avec leur futur enfant, de vivre solidairement la grossesse de leur femme, cette explication est renforcée par certaines études qui mettent en évidence que parmi les 20 % des hommes touchés par la “couvade”, on retrouve le plus souvent ceux qui s’impliquent le plus dans la grossesse de leur conjointe.

Ça se soigne ? Comment ?
Comme se règle toute grossesse, par la naissance du bébé, les symptômes se dissiperont alors et le ventre de Monsieur retrouvera le plus souvent son aspect antérieur avec, comme pour Madame, le risque de voir les dernières rondeurs devenir difficiles à déloger. Mais certaines astuces peuvent permettre d’atténuer ces manifestations, déjà la 1ere chose est d’être au courant de ce syndrome, de ses causes et conséquences, ensuite le futur-père prédisposé à la couvade doit se sentir impliqué dans l’arrivée prochaine de son enfant, cela peut être de différentes manières (choix des faire-part, achats pour l’enfant à naître, présence lors des échos….) et pour lutter contre les conséquences de la grossesse nerveuse, du repos et une bonne alimentation sont les meilleures armes et surtout ne pas céder à toutes les fringales.

Messieurs, quand on vous demande d’être solidaires avec nous pendant nos 9 mois de grossesse, ça voulait dire nous aider dans les tâches ménagères, d’être compréhensif, aux petits soins pour nous, mais pas de vous laisser pousser le ventre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top