Catégorie Nourrissons 0-1 an

Près de 70 % des femmes allaitent ou voudraient allaiter leur bébé, l’un des principaux problèmes qui obligent les femmes à arrêter l’allaitement est une production de lait apparemment insuffisante qui entraîne une alternance entre lait maternel et le lait en poudre, voire un arrêt de la tétée au sein, de manière plus ou moins progressive.

Le manque de sécrétion de lait fait que la jeune maman se sent souvent inquiète, et culpabilise de peur que son bébé n’ait pas assez à manger. Or il s’agit le plus souvent davantage d’un ressenti, une sensation trompeuse car en réalité, seules 2 à 3 % des mères ne produiraient pas assez de lait pour nourrir leur enfant.

Comment savoir si bébé a assez de lait alors ?
Posez-vous les bonnes questions :
– la croissance du bébé est-elle normale ?
– Prend-t-il assez de poids ?
– Mouille-t-il ses 7-6 couches par jour ?
– Ses selles sont-elles normales ?

Le problème viendrait donc majoritairement d’autres causes :
D’un point de vue statistique, dans les cas où bébé ne prendrait pas assez de lait, le soucis a plus de chance de venir d’une mauvaise technique d’allaitement qu’à un manque de lactation.

Alors des solutions ?
Si vous choisissez de mettre en place une alternance entre l’allaitement maternel et au biberon, votre sécrétion de lait risque de décroitre en conséquence, il en résulte est un arrêt de la prise du sein. Certaines méthodes ont la réputation – plus ou moins – justifiée de favoriser des montées de lait : lutter contre le stress, la fatigue, proposer les deux seins à chaque fois, mettre bébé au sein assez souvent (toutes les 2 heures)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top