Catégorie Nourrissons 0-1 an

On conseille généralement aux jeunes parents d’être très prudent avec la fontanelle de bébé, cette partie non refermée du crâne du chérubin est réputée très fragile. Si elle doit en effet être préservée, elle est loin d’être si fragile au point que certains parents ont peur de la toucher. Intéressons-nous à cette partie assez méconnue du crâne de bébé.

Pour commencer, il faut préciser qu’il n’y a pas une, mais plusieurs fontanelles, dont voici les principales :
– La grande fontanelle (ou fontanelle antérieure) est celle qui se trouve sur le dessus du crâne, en forme de losange, elle a une largeur de 2 ou 3 cm, et se fermera entre l’âge d’un à deux ans.
– La petite fontanelle (ou fontanelle postérieure) se situe à l’arrière du crâne, elle a la forme d’un triangle de 0.5 cm de large et se fermera beaucoup plus tôt que la grande fontanelle, vers l’âge de 3 mois environ.

Il existe aussi des petites fontanelles latérales qui se fermeront entre l’âge de 3 mois et 1 an.

Qu’est-ce qu’une fontanelle ?
Il s’agit d’un espace membraneux, souvent creux (sans os) et mou entre les plaques osseuses du crâne, en effet, le crâne humain est composé de plusieurs plaques soudées entre elles, mais chez bébé, ces plaques sont espacées et ces creux forment des fontanelles.

Quelle est son utilité ?
Dans un premier temps, les fontanelles trouveront leur utilité lors de l’accouchement, elles permettront au crâne de se déformer pour reprendre sa forme initiale après.

Par la suite, il sera utile au développement du cerveau de bébé, dont la croissance n’est pas terminée. Les fontanelles faciliteront l’écartement des plaques osseuses pour permettre le développement du cerveau, qui est très rapide dans les premiers mois de la vie de l’enfant.

La fragilité des fontanelles 
La grande fontanelle est certes impressionnante, on la voit parfois palpiter, mais cet espace n’est pas vide, il est composé d’un cartilage qui va s’ossifier à fur et à mesure des mois. Il est donc plus résistant qu’il n’y parait, vous pouvez donc toucher le crâne de bébé, le masser, appuyer légèrement sans forcer. Seul un coup fortement appuyé peut atteindre la membrane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top