Catégorie Nourrissons 0-1 an
Que bébé ait été nourri au sein ou au biberon, le voilà devant une nouvelle étape : commencer à incorporer d’autres aliments dans son régime quotidien. Toutefois, on n’ajoute pas n’importe quel aliment, n’importe quand. Pour passer au mieux cette étape, voici quelques conseils pour habituer bébé aux aliments solides petit à petit.

Quand commencer la diversification alimentaire ?
Entre 4 et 6 mois, c’est l’age moyen pour commencer, certains organismes de santé conseillent d’attendre les 6 mois de l’enfant, donc pas de soucis si vous n’êtes pas pressé(e) de commencer, mais si cette étape est abordée avant 4 mois, l’enfant aura plus de chances de développer une allergie alimentaire, de plus, son système digestif n’est pas encore mature à cet âge. Il est conseillé de débuter en douceur, pendant cette période le lait restera sa source nutritionnelle principale. Si vous avez des antécédents d’allergies alimentaires dans votre famille, ne commencez pas la diversification trop tôt. Un avis médical est toujours préférable.

Par quels aliments commencer :

Les farines de céréales : Pas de soucis pour commencer les farines de céréales dès 4 mois, mais à condition qu’elles soient sans gluten qui cause allergies et problèmes digestifs. Les farines de céréales sont d’ailleurs, la plupart du temps, le 1er aliment – après le lait bien sûr – que les bébés découvrent, elles doivent être ajoutées dans le biberon, ce qui épaissira le liquide. Bébé apprendra ainsi à déglutir des substances plus “pâteuses”.

Vous pouvez aussi introduire des purées de légumes ou des compotes de fruits (pommes, poires, abricots, banane) pas de fruits rouges qui peuvent causer des allergies ou de fruits exotiques. Les fruits et légumes devront être cuits (à la vapeur ou à l’eau) puis passés au mixeur pour avoir une texture lisse sans morceaux, préférez des légumes qui se digèrent facilement (carottes, haricots verts, épinards, courgettes, petits pois, potirons…). Les tout petits apprécient davantage les saveurs sucrées que salées au début de la diversification, par conséquent, la carotte est souvent leur légume préféré. N’ajoutez ni sel aux purées de légumes, ni sucre aux compotes de fruits et variez les fruits et légumes.

Certains parents ajoutent des pommes de terre pour atténuer la saveur des légumes les plus forts, gardez cette idée en réserve si bébé n’aime pas une saveur en particulier, mais que vous ne souhaitez pas l’enlever de son menu, mais il est dommage de rater ce bon moment où les parents font découvrir de nouvelles saveurs à leur enfant. C’est une période particulière pour les petits qui pour la 1ere fois manifesteront leurs goûts de façon claire, quel plaisir de voir son bébé aimer un nouveau légume ou au contraire faire la moue, à préparer ses repas, qui, certes ne sont pas très élaborés mais qui constituent le début du coté “plaisir” de l’alimentation. La grimace ne signifie pas forcément qu’il n’aime pas, le goût d’un nouvel aliment fait souvent cet effet.

La question de la quantité : 2 ou 3 cuillères peuvent suffire, de préférence le midi, il ne s’agit pas d’un vrai repas, ni de combler un manque nutritionnel important, mais plutôt d’une découverte de l’univers des saveurs. Par conséquent, le lait restera sa source d’alimentation principale, bébé devra encore boire 500 ml de lait par jour.

 

À partir de 6 mois seulement, on pourra ajouter de la viande ou des œufs, les protéines n’étant pas d’une importance prépondérante entre 4 et 6 mois, bien au contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top