Catégorie Accouchement

Dans l’esprit de nombreuses personnes, la césarienne est une intervention qui n’est pratiquée qu’en dernier recours, lorsque la santé de la maman ou du bébé nécessite inévitablement cette opération. Dans les faits, une femme peut demander elle-même à donner naissance à son enfant par césarienne. Qu’est-ce qui les pousse à faire ce choix incompréhensible pour d’autres femmes, qui elles, souhaitent éviter autant que possible le recours à la césarienne ? Comment est-ce accepté par le corps médical ?

 

Qu’est ce qui pousse certaines femmes à demander une césarienne ?
Alors que de la plupart des femmes veulent à tout prix éviter cette intervention et que de nombreuses mamans qui ont du en subir une, estiment que cela a quelque peu gâché ce moment si important de leur vie, voici pourquoi certaines préfèrent accoucher par “voie haute” :

  • La peur de l’accouchement est la raison la plus fréquente qui explique le recours à la césarienne de convenance, prendre le temps d’exposer ses craintes et d’écouter les réponses des professionnels de santé permet souvent de réduire la peur de l’accouchement. Un accouchement précédent difficile, voire traumatisant, peut aussi conduire une femme à demander une césarienne.
  • Pour préserver son corps et réduire les désagréments de l’accouchement naturel (épisiotomie, rééducation du périnée…)
  • Prévoir la date de l’accouchement et s’organiser en conséquence

 

Les conséquences de la césarienne de convenance : 
Une césarienne n’est pas un acte anodin, qu’elle soit de convenance ou non, il existe des risques inhérents à chaque opération : hémorragie, complication éventuelle, infection, mauvaise cicatrisation, phlébite, embolie pulmonaire. La cicatrisation de l’utérus peut aussi poser problème pour les futures grossesses. Et bien sur, la douleur qui accompagne la césarienne est forcément, au mieux pas agréable, au pire assez soutenue, et un temps de repos est nécessaire pour se remettre correctement et ne pas forcer sur la cicatrice.

 

Les docteurs peuvent-ils refuser une césarienne demandée par la patiente ?
Bien sur qu’ils peuvent refuser de pratiquer une césarienne de convenance, c’est leur droit… comme il est du droit de toute femme de la demander. Dans la pratique, le médecin, après avoir écouté les motivations de sa patiente, tentera de la convaincre de faire le meilleur choix pour sa santé et celle du bébé, s’il voit que l’accouchement naturel est vraiment inenvisageable pour la femme et que sa déontologie personnelle le lui permet, il acceptera la césarienne (comme beaucoup de ses confrères). Il est difficile d’estimer le pourcentage de docteurs qui acceptent la césarienne de convenance, néanmoins, on constate souvent que les hôpitaux privés la pratiquent plus souvent que les hôpitaux publiques. Si vous tombez sur un médecin réfractaire à cette idée et/ou qui manque de pédagogie et d’écoute, un seul choix : changer de docteur, votre médecin pourra alors vous orienter vers un confrère.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top