Catégorie Nourrissons 0-1 an

Ces dernières années, les “laits” végétaux sont devenus très populaires auprès des adultes que ce soit pour des raisons de goût, d’un point de vue écologique ou d’intolérance au lactose par exemple. Le nombre croissant de personnes qui ont pris la décision radicale (radicale n’est pas gros mot, ni un jugement de valeur) de renoncer aux produits laitiers souhaitent naturellement suivre le même principe pour leur enfant.

La principale raison de cet engouement pour le lait végétal et de l’abandon du lait de vache est bien sur la défense de la cause animale, de fait, il s’agit de convictions personnelles et le débat sur le sujet est sans fin et souvent enflammé, par conséquent, cet article mettra de côté les arguments autres que la bonne santé de l’enfant et le paramètre nutritionnel.

Le lait végétal maternisé n’est pas du lait végétal classique

Souvent, le lait végétal infantile a mauvaise réputation auprès du grand public peu informé ou parfois “désinformé” sur le sujet. L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) pointait du doigt ” les risques liés à l’alimentation des nourrissons avec des boissons autres que le lait maternel et substituts” en 2013 et parlait du danger lié au lait végétal donné aux nourrissons. Les cas de dénutrition, ayant hélas causé 1 décès sont malheureusement la conséquence d’une mauvaise information entrainant des pratiques alimentaires dangereuses pour l’enfant et la conséquence logique a été la condamnation en bloc du lait végétal sans chercher plus loin.
Alors oui, le lait végétal classique n’est pas adapté aux nourrissons, évidemment puisque d’une part ce n’est même pas du lait et que bébé a des besoins nutritionnels importants et spécifiques. Le meilleur lait pour le nourrisson est le lait de sa mère, à défaut, des substituts adaptés incluant les laits infantiles à base de protéines végétales.

Donc, les recommandations de l’Anses sont très claires : du lait infantile végétal oui, du lait végétal tel quel non !

Les valeurs nutritionnelles des laits maternisés à base de protéines végétales et animales sont-elles équivalentes ?

Tout à fait, pour rappel, les laits maternisés végétaux étaient, à l’origine, destinés aux bébés intolérants au lactose, et lorsqu’on connaît la prudence des instances françaises et européennes en matière de réglementations alimentaires, comment penser qu’ils autoriseraient des laits infantiles entrainants des carences. Les laits végétaux ont eu l’approbation de l’Anses et offrent les mêmes qualités nutritionnelles que les autres laits, ils sont donc parfaitement adaptés aux nourrissons.

Alors qu’est-ce qui change ? Simplement, les protéines d’origine animale sont remplacées par des protéines végétales et le lactose par de la maltodextrine (un concentré de plusieurs sucres), les autres composants sont quasiment les mêmes, idem pour les nutriments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top