Catégorie Nourrissons 0-1 an

Qu’est-ce que le syndrome du bébé secoué ?
Le SBS est un traumatisme crânien occasionné par secouement, dont les victimes sont des nourrissons de moins de 12 mois, en particulier les moins de 6 mois. Les blessures occasionnées par le secouement sont caractéristiques et ne peuvent pas être confondues avec les symptômes d’une chute ou d’un jeu et occasionne des lésions au niveau du cerveau. Concrètement, le cerveau de bébé ne remplit pas toute la boite crânienne, les muscles du cou de bébé sont bien trop faibles pour soutenir sa tête qui est très lourde par rapport à sa taille, le secouement d’avant en arrière provoque un choc au cerveau entrainant lésions, hémorragies et traumatismes crâniens. Dans la plupart des cas, le drame se produit de manière volontaire quand un parent perd ses nerfs et secoue le nourrisson pour le faire taire, ce qui constitue un acte de maltraitance et donc juridiquement condamnable. Des études ont montré la corrélation entre les pleurs du bébé et le SBS, il s’agit actes d’adultes non-maitrisés, parfois répétés, le plus souvent par les pères (ou beaux pères), suivi des mères et des nourrices et  ses conséquences seront permanentes.

Comment détecter un éventuel SBS ?
Un bébé peut parfaitement avoir été secoué sans qu’aucun autre signe extérieur de maltraitance ne soit visible. Les symptômes d’un bébé secoué sont les suivants :
– vomissements
– convulsions
– perte de connaissance
– hémorragie rétinienne (facilement visible grâce à une rougeur des yeux)
– léthargie
– arrêt respiratoire (ou difficultés respiratoires)
– bave beaucoup sans s’arrêter

En cas de doute sur un éventuel SBS, n’hésitez pas à contacter les urgences le plus vite possible (911)

Les conséquences :
Elles sont malheureusement très lourdes et irréversibles :
– Environ 25 % des bébés secoués ne survivront pas
– Plus de 50 % auront des problèmes visuels ou neurologiques

Les séquelles invisibles sont aussi très importantes: difficultés d’apprentissage, troubles cognitifs, problèmes d’élocution, épilepsie, problème de comportement, surdité… Elles peuvent apparaitre des années après les faits.

Les études sur le sujet sont trop récentes pour étudier les effets du SBS à très long terme, mais ceux qui s’en sortent sans séquelles sont une minorité, ils constituent les 25 % restant.

Et sur le plan juridique : 
Dès qu’un cas de syndrome du bébé secoué est fortement soupçonné ou avéré, les professionnels de santé ont le devoir d’avertir le procureur de la république qui déclenchera une enquête pénale pour déterminer les responsabilités et les circonstances du drame. Les peines encourues vont de 5 ans de prison (pour violences volontaires) à 30 ans de prison (violence volontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner) la peine de prison dépendra donc de la qualification des actes.

Prévenir les cas de bébé secoué :
Ne perdez jamais votre calme avec un bébé, les pleurs sont son unique moyen d’expression, et il est tout à fait commun qu’il pleure 2 heures par jour ou plus, le brusquer ne le fera jamais taire. Vous pouvez vous référer à notre article sur les causes des pleurs du bébé et lorsque vous aurez tout essayé (changer sa couche, lui donner à manger, le bain, la promenade, le bercer, lui parler, lui chanter des chansons…) et qu’il ne présente aucune pathologie, si vous êtes sur le point de craquer nerveusement, passez le relais à quelqu’un d’autre (compagnon, compagne, parents…) le temps de reprendre vos esprits. Si personne de votre entourage n’est présent à ce moment, laissez bébé pleurer quelques minutes dans un endroit qui ne présente aucun danger pour lui (son lit par exemple), ne quittez pas la maison bien sûr, mais allez vous détendre dans une autre pièce 5 minutes.
Enfin, il arrive que les bébés soient secoués par des tiers : nouveau compagnon, proche, nourrice … Ne confiez votre bébé qu’à des personnes en qui vous avez une confiance absolue en ce qui concerne sa relation avec les tout-petits et qui possède un certain self-control.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top