Catégorie Conception

On entend souvent parler de la nécessité d’arrêter de fumer pendant la grossesse, mais en réalité, les effets du tabac se font déjà ressentir dès la conception du bébé et jouent un rôle important sur la fécondité. Malheureusement, plus d’1/3 des femmes en âge de procréer fument.
Alors, futurs parents qui désirez un enfant, arrêtez la cigarette. Oui, vous avez bien lu “parents”, car si la future maman est souvent la seule à être culpabilisée pendant la grossesse et doit se battre contre son addiction au tabac, le “futur” futur papa devra aussi faire des efforts. En effet, la baisse de la fécondité des fumeurs concerne aussi bien les hommes que les femmes, que vous utilisiez la méthode naturelle ou la fécondation in vitro.

Les effets néfastes du tabac sur la fécondité sont connus depuis longtemps, dès 1988 une étude française estimait que les chances de tomber enceinte dans l’année diminuaient de 15% chez les fumeuses, cette étude a été ensuite validée et complétée par de nouvelles enquêtes, dont les conclusions allaient toutes dans le sens d’une baisse de la fécondité en raison du tabac.

Une étude britannique indiquait qu’il fallait en moyenne 9 mois à une non fumeuse pour tomber enceinte contre 18 mois pour une fumeuse.
Une autre étude anglaise a mis en lumière que 2 fois plus de couples sans enfant 5 ans après l’arrêt de la contraception étaient fumeurs.
Selon une étude européenne, 64 % des femmes désirant un bébé sont tombées enceintes en moins de 3 mois et demi chez les non-fumeuses contre seulement 53% chez les fumeuses.

Les effets délétères du tabac sur la fécondité sont donc bien connus :
Chez les femmes :
– Moins d’ovocytes
– Plus d’ovocytes anormaux
– Moins d’ovules libérés
– Ménopause plus précoce (2 ans environ)
– Retard dans la conception variable selon le degré de tabagisme
– Plus de grossesses extra uterine
– Dans le cas des FIV, le taux d’échec est plus important chez les fumeuses

Chez les hommes :
– Problèmes d’érection
– Moins de spermatozoïdes
– Plus de spermatozoïdes anormaux
– Spermatozoïdes moins mobiles
– Plus de globules blancs dans le sperme (entrainant une baisse de la fertilité)
– Altération de l’ADN des spermatozoïdes
– Taux de fausses-couches plus élevé quand l’homme est fumeur
– Dans les cas des FIV, le taux d’échec est supérieur si l’homme est fumeur

Le tabagisme risque de poser des problèmes dans la conception d’un enfant, proportionnellement au degré de tabagisme et a fortiori si les 2 futurs parents sont fumeurs.
L’envie d’un enfant est souvent une motivation supplémentaire pour arrêter la cigarette. Cet arrêt du tabac sera, de toute manière, très important dans votre vie, en particulier si vos projets d’enfant se concrétisent, donc autant commencer ou plutôt arrêter au plus tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top