Catégorie Grossesse

Parmi les signes d’un début de grossesse, les nausées matinales se placent sans soucis dans le top 3. Si un état nauséeux ne signifie pas forcément qu’on attend un heureux évènement, les 3/4 des femmes enceintes connaissent des nausées et vomissements lors du 1er trimestre de grossesse.
Ces manifestations sont certes déplaisantes, mais généralement sans danger, seules 1 % des femmes concernées connaissent des symptômes suffisamment graves qu’ils entraînent un traitement médical à cause de la déshydratation ou d’une perte de poids, on parle alors d’hyperemèse gravidique qui est une forme sévère de nausées et vomissement qui eux sont plutot communs et sans dangers dans la majorité des cas, tant pour la future maman que le bébé.
Si le terme “nausée matinale” renvoie à une certaine période de la journée, ces désagréments ne se limitent pas uniquement au matin, ils peuvent subvenir à toute heure du jour et de la nuit et nuire au quotidien professionnel, personnel ou domestique. Heureusement, ces symptômes ne durent pas toute la journée, ce qui permet à la maman de s’alimenter relativement normalement., ils sont néanmoins plus fréquents et plus prononcés entre 9h et midi.

Quand ces symptômes apparaissent-ils ? Combien de temps durent-ils ?
Ils font généralement leur apparition autour de la 6e semaine de grossesse et se calmeront ou disparaitront vers la 12e semaine en moyenne. Certaines femmes peuvent néanmoins en souffrir jusqu’à la 20e semaine de manière plus atténuée, voire durant toute la grossesse.

Les causes des nausées de grossesse :
L’origine de ces nausées et vomissements n’est pas clairement établie, les hormones sont souvent mises en cause puisque des études ont été effectuées montrant une réelle corrélation entre les femmes qui souffraient de nausées et leurs taux d’hormones plus élevés.

La manière dont les hormones provoquent des désagréments n’est qu’au stade d’hypothèse, certains spécialistes pensent qu’il s’agit d’un mécanisme de défense fonctionnant mal et qui rejette certains aliments pourtant non nocifs. Une autre thèse incriminerait une intolérance à certaines odeurs, même familières ou agréables. Le rapport entre une maladie génétique qui provoquerait la stérilité et la perte de l’odorat témoigne en ce sens.

Plusieurs faits démontrables viennent appuyer la causalité des hormones dans les nausées de grossesse, les femmes qui ont des nausées ont généralement :
– des concentrations de thyroxine et gonadotrophines chorioniques humaines (hormones) plus élevées
– des nausées causées par les contraceptifs par voie orale

Le coté positif est que les femmes qui souffrent de nausées et de vomissements pendant la grossesse ont statistiquement moins de chances de faire une fausse-couche que les autres femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top