Catégorie Nourrissons 0-1 an

Également, appelée dépression post natale, la dépression Post-Partum ne doit pas être confondue avec le Baby blues qui est lui plus bénin et dure assez peu de temps. Mais le Post Partum ne doit pas être pris à la légère puisque ses symptômes peuvent être très importants selon les cas.

Quand la dépression  post partum se manifeste-t-elle ? Combien de temps cela dure t-il ?
Il peut survenir à n’importe quel moment dans les 12 mois suivant l’accouchement. Contrairement au baby blues qui lui, apparaît dans les jours qui suivent l’accouchement. Il peut commencer entre 2 à 5 semaines après l’accouchement, le risque de post partum décroit après le 3eme mois après la naissance de bébé.

Certaines études ont mis en lumière que la moitié des DPP commencent en réalité avant la naissance. Cette dépression peut durer de quelques mois à un an.

Ses symptômes ?
Les signes extérieurs de cette dépression sont pas forcément les mêmes chez toutes les femmes, et leur intensité est également très variable, mais voici les principaux symptômes:
– Tristesse
– Sentiment de culpabilité
– Fatigue importante
– Sensation de vide
– Anxiété
– Faible estime de soi
– Manque d’énergie
– Irritabilité
– Trouble du sommeil
– Troubles alimentaires
– Rejet de la vie sociale
– Sensation d’être submergé
– Sensation d’être une mauvaise mère
– Peu de sensations de bonheur
– Baisse de la libido

Quelles en sont les causes ?
Il n’existe aucune cause unique, mais un mélange de plusieurs facteurs qui favorisent son déclenchement. Ils peuvent être d’origine physiologique ou psychologique. La dépression post-natale touche un peu moins de 10% des femmes, mais ce taux double si la jeune maman est en état de légère dépression ou a connu un état dépressif par le passé.

Les bouleversements hormonaux liés à la grossesse peuvent être une cause partielle de la dépression ou au moins un élément aggravant. Mais d’autres éléments viennent s’ajouter à cela : le changement de vie lié à l’arrivée de bébé et le stress qui en découle sont également à prendre en compte. Ce qui expliquerait pourquoi de nombreux jeunes pères sont aussi victimes de dépression après l’accouchement de leur compagne.

Les facteurs de risque sont, par contre, mieux identifiés :
– Dépression ou anxiété pendant la grossesse
– Antécédents personnels ou familiaux de dépression
– Baby blues
– Accouchement difficile (d’un point de vue physique ou psychologique)
– Fausse couche lors d’une précédente grossesse
– Non-allaitement du bébé au sein
– Tabagisme
– Manque de confiance en soi (ou faible estime de soi)
– Tempérament anxieux/stressé
– Manque de soutien de l’entourage
– Problèmes conjugaux
– Milieu socio-économique défavorisé
– Grossesse non désirée
– Bébé pleure beaucoup (coliques, colères…)

Cette pathologie ne doit pas être prise à la légère, en plus des conséquences liées à toute dépression chez la personne elle-même, puis sur son couple, la vie d’un bébé dépend de sa mère et le lien qui unit l’enfant à sa mère peut être affecté à plusieurs niveaux :
– la jeune maman peut avoir un sentiment de rejet de son enfant, la sensation d’être une mauvaise mère la pousse à s’occuper au minimum de son bébé
– le lien affectif faible de la part de la mère envers son enfant favorisera les troubles du comportement chez celui-ci dans les années suivantes (hyperactivité, provocations..).
– dans les cas les plus importants, cette dépression conduira à une maltraitance de l’enfant.

Que faire en cas de DPP ?
Une fois la dépression diagnostiquée, l’entourage de la maman, à commencer par son conjoint, doit être mis à contribution pour l’épauler, l’aider, la rassurer et contribuer à maintenir le lien mère-enfant. Prendre du temps pour soi, faire une activité liée au bien-être est aussi important. Cette aide au quotidien peut être renforcée par une psychothérapie. Des antidépresseurs peuvent aussi être prescrits – accompagnés ou non d’un traitement à base hormonale – qui peuvent poser problème en cas d’allaitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top